Repères  Abonné

Par
David Paitraud -
Publié le 11/06/2018

La notion de confort est subjective, puisque la perception varie d'une personne à l'autre. Elle sous-entend à la fois la qualité de l'environnement, c'est-à-dire de l'espace officinal, et la qualité de l'accueil et de l'accompagnement des clients. Le confort repose sur des éléments incontournables ; des éléments perceptibles dès qu'on pénètre dans l'officine, comme l'agencement, l'équipement, les attentions qui démontrent l'intérêt porté au client.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte