Renouvellement d'ordonnances à l'officine : les généralistes veulent être prévenus

Par
Publié le 15/04/2020
ordonnance

ordonnance
Crédit photo : Phanie

Le syndicat MG France, représentant les médecins généralistes, appellent les pharmaciens à ne pas renouveler les ordonnances périmées sans contact préalable avec le médecin traitant.

Mesure prise par arrêté le 23 mars suite à l’annonce du confinement, les pharmaciens peuvent renouveler les ordonnances des patients chroniques jusqu’au 31 mai. Y compris lorsque celles-ci sont périmées. Si ce dispositif vise à réduire les risques de contamination pour ces patients vulnérables, il ne reçoit pas l’assentiment des généralistes, alors que la France a entamé sa cinquième semaine de confinement.

Les praticiens, qui ont vu la fréquentation de leur cabinet se réduire drastiquement, jusqu’à 50 % pour certains, attirent l’attention sur les effets délétères d’une telle mesure. « Cette décision ne doit pas mettre en danger les patients », alerte MG France. Pour le syndicat, le renouvellement à l'identique d'un traitement chronique « dépend étroitement de chaque patient, de son état clinique, de son dossier médical et de son historique personnel ». Or « ces éléments sont accessibles au seul médecin traitant, qui peut contacter le patient par téléconsultation ou téléphone s'il le juge utile ». Au besoin, il doit pouvoir, « si l'état de santé du patient l'exige, assortir ce renouvellement de conseils thérapeutiques ou de modifications posologiques ».

Par conséquent, MG France demande à tous les pharmaciens de ne pas renouveler les ordonnances périmées sans contacter au préalable le médecin traitant qui « seul, doit pouvoir autoriser ou pas le renouvellement de l'ordonnance dans ces conditions ». Cette prise de position rejoint la demande d’abrogation du renouvellement par le pharmacien exprimée par l’URPS médecins libéraux d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Source : lequotidiendupharmacien.fr