Renaud Nadjahi : une grande diversité de l'exercice officinal  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 13/04/2017
Le président de l'URPS Pharmaciens d'Ile-de-France souligne les atouts des pharmacies franciliennes. Entretien.

Le Quotidien du pharmacien. - L’étude souligne de nombreuses disparités au sein de la pharmacie francilienne. Est-ce également votre analyse ?

Renaud Nadjahi.- Il y a en effet une grande diversité. Ainsi, parmi les pharmacies de centres commerciaux, nombre d’entre elles respectent l’activité majoritaire de l’officine, c’est-à-dire le conseil du patient et son accompagnement. A contrario, certaines pharmacies de centre-ville ou de gros bourgs axent leur activité sur le non-médicament.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte