Rémunération : l’impact de la nouvelle convention  Abonné

Par
Publié le 03/09/2018
L’étude économique de Fiducial portant sur l’année 2017, elle ne prend pas en compte les effets de l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017. Seule organisation représentative de la profession signataire de ce texte, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) dresse, elle, un bilan de cette réforme après sept mois d’application.

L’un des objectifs de l’avenant n° 11 est de transformer la rémunération des officines pour moins les exposer aux effets des baisses de prix. En pratique, les taux de la marge dégressive lissée (MDL) ont été modifiés afin d’injecter 70 millions d’euros au réseau en 2018, avant que les nouveaux honoraires de dispensation ne voient le jour l’année prochaine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte