À la une

Relever le défi des zones sensibles  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 09/05/2016
Dans les quartiers dits « sensibles », les conditions de vie et d’exercice sont parfois rudes. Cambriolages et agressions sont en effet le quotidien de nombreux confrères. Si certains pharmaciens basculent dans le désespoir, d’autres, au contraire, parviennent à s’adapter en faisant le pari de l’intégration.
La pharmacie de Montconseil (Corbeil-Essonnes) a bien du mal à résister dans un quartier où les...

La pharmacie de Montconseil (Corbeil-Essonnes) a bien du mal à résister dans un quartier où les...
Crédit photo : dr

Exercer dans certains quartiers n’est pas toujours facile. Loin de là. Pierre et Christiane Tellier, pharmaciens à Corbeil-Essonnes (Essonne), ne savent pas combien de temps ils pourront encore tenir. Ni comment. Le couple, installé depuis 1990 dans le centre commercial du quartier de Montconseil, énumère : des vols à main armée, une agression au cran d’arrêt, des jets de pierre et des tags sur la vitrine, des coups de crosse soldés par 24 points de sutures, ou encore des menaces physiques. La dernière en date : « rafaler la pharmacie à la kalach et la cramer ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte