Livres - Six romans

Regards croisés sur la société  Abonné

Par
Publié le 19/01/2017
Qui, mieux que les romanciers, sait étudier la société et les hommes qui la constituent ? Sur le mode burlesque (Philippe Ségur), à travers la rédemption d’un trio amoureux (François Roux), avec l’image d’un pays au bord de la guerre civile (Alexis David-Marie), dans une fable apocalyptique (Jennifer Murzeau). Tandis que Tommi Kinnunen brosse le portrait de la société finlandaise et que Tim Murphy témoigne de l’évolution de New York.
L-Là où se croisent...

L-Là où se croisent...

L-Extermination des cloportes

L-Extermination des cloportes

L-La désobéissante

L-La désobéissante

L-L'immeuble Christodora

L-L'immeuble Christodora

L-Martyrs français

L-Martyrs français

L-Tout ce dont on revait

L-Tout ce dont on revait

Prix Renaudot en 2002 pour son premier roman, « Métaphysique du chien », Philippe Ségur fait montre dans son dixième livre, « Extermination des cloportes » (1), du même goût pour le burlesque et de la même causticité. Don Dechine et Betty sont deux enseignants très amoureux, l’un de l’autre mais aussi de la série télévisée « les Soprano », qui, soir après soir, leur permet d’oublier les avanies de la journée, au détriment de leurs ambitions, de doctorat pour l’une et de littérature pour l’autre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte