Réforme du régime minier : seules les pharmacies bénéficiaires seront maintenues après 2015

Par
Publié le 24/07/2014

Crédit photo : S. Toubon

Les pharmacies minières seront maintenues en 2016 uniquement si elles sont bénéficiaires. Si elles ne sont pas à l’équilibre fin 2015, elles devront fermer et le personnel sera redéployé. C’est ce que prévoit la convention d’objectif et de gestion (COG) 2014-2017 signée le 22 juillet entre l’État et la caisse autonome nationale de la sécurité sociale dans les mines (CANSSM). Ce texte vise à restructurer complètement l’offre de soins du régime minier.

Dans son discours, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a indiqué réfléchir à une « ouverture raisonnée » des pharmacies minières aux assurés d’autres régimes. « Cette ouverture pourrait s’organiser dans des circonstances très précises, caractérisées par une absence d’offre locale ou une densité insuffisante selon les règles d’installation des officines. Cette réflexion s’inscrit dans le droit fil des orientations du gouvernement pour l’offre de santé du régime minier, puisqu’il s’agit de permettre aux pharmacies minières de continuer à apporter des ressources au régime et de répondre à des besoins de santé sur le territoire », a-t-elle déclaré. À l’heure actuelle, 57 pharmacies sont soumises au régime minier. Pour celles qui devraient fermer, un "plan pharmacies" devra être déployé et un « accord-cadre sera mis en œuvre avec les syndicats de pharmaciens libéraux, sur des solutions de reclassement possibles pour le personnel ».


Source : lequotidiendupharmacien.fr