Prescriptions

Reconnaissance entre États  Abonné

Publié le 20/01/2014

LE PHARMACIEN ne peut pas refuser la délivrance des médicaments de liste I et II et des médicaments classés comme stupéfiants lorsqu’un professionnel de santé habilité de l’un des États-membres de l’Union européenne les prescrit. Cette reconnaissance des prescriptions médicales établies dans un autre État-membre est le résultat du décret paru au « Journal officiel » le 27 décembre, qui transpose en droit français deux directives européennes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte