Réactions contrastées chez les pharmaciens  Abonné

Publié le 16/03/2009

À ce jour, plus du tiers des officines ont mis en place un rayon en libre accès. Interrogés par le GERMS, les pharmaciens y voient un moyen d'entrer dans la modernité, de résister à leurs concurrents et à la grande distribution. Mais leurs clients sont peu informés de cette mise à disposition. « J'ai d'abord mis quelques produits. Cela n'a pas été la ruée », confie Michèle Bonniot-Holleville, titulaire dans le 16e arrondissement de Paris.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte