Rappel sur le bon usage d’Uvestérol chez le nourrisson

Publié le 18/03/2011

L’administration d’Uvestérol vitaminé ADEC ou D 1 500 UI/mL est à l’origine de nouveaux cas de malaise chez des nourrissons. Voilà qui conduit l’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) à rappeler la nécessité de bien respecter le mode d’administration de ces médicaments chez le nourrisson.

Lorsqu’Uvestérol vitaminé ADEC est donné à un prématuré, la solution doit toujours être diluée dans un peu d’eau ou de lait puis administrée dans une tétine. Il en est de même en cas de reflux gastro-œsophagien avec Uvestérol (ADEC et vit D). Dans les autres situations où le produit peut être administré pur, il est impératif d’utiliser la seringue pour administration orale fournie avec le flacon. Dans tous les cas, l’enfant doit être installé en position semi-assise (tête en légère flexion, reposée sur le bras). Le produit doit être administré lentement pour laisser le temps au nourrisson de l’avaler. Ces deux précautions sont indispensables pour toute administration de médicament liquide chez le nourrisson. Par ailleurs, l’AFSSAPS indique qu’elle réfléchit à de nouvelles mesures de minimisation du risque, telles que l’élaboration de recommandations de bonne pratique sur la supplémentation en vitamine D de l’adulte et de l’enfant, et la modification des modalités d’administration.

QUOTIPHARM.COM, LE 18/03/2011.

Source : lequotidiendupharmacien.fr