Un pharmacien porte plainte contre son grossiste

Quotas : les effets secondaires d’un dispositif contesté  Abonné

Publié le 03/02/2011
Un document confidentiel révèle qu’un répartiteur fait le tri, depuis des années, entre ses clients pharmaciens, dans l’approvisionnement des médicaments placés sous quotas par les laboratoires. Cette pratique a donné lieu à la plainte d’un titulaire, jugée en chambre de discipline ordinale le 19 janvier dernier. L’affaire relance le débat sur l’application de ces quotas qui sont la cause de retards d’approvisionnement réguliers dans les officines.
Le système des quotas en cause dans les ruptures de livraison des médicaments

Le système des quotas en cause dans les ruptures de livraison des médicaments
Crédit photo : dr

DES CLIENTS PRIVILÉGIÉS et des « petits » clients. Voilà le classement auquel s’est livré un répartiteur pour attribuer aux officines ses stocks de médicaments soumis à quotas par les laboratoires. En s’appuyant sur cette pratique, ces derniers répartissent leur production entre les différents groupes de répartition, pour un certain nombre de produits. Mais le système occasionne régulièrement des retards de livraison dans les officines (voir encadré). Les grossistes, qui plaident pour la fin des quotas, se sentent-ils contraints au point de « trier » leurs clients pharmaciens ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte