Droite et gauche s’affrontent sur l’immigration

À qui profite la crise  Abonné

Publié le 14/09/2015
Les nécessités électorales ont eu vite raison de la soudaine compassion des Européens, et notamment des Allemands, puis des Français, pour le sort des migrants. Les critiques pleuvent sur le gouvernement : François Hollande, selon la droite et le Front national, n’a pas de plan précis, il se contente de suivre le mouvement lancé par Angela Merkel.

Le FN, cependant, tombe à bras raccourcis sur Nicolas Sarkozy. Marine Le Pen décèle une « folie » dans l’idée de l’ancien président de créer une catégorie de « réfugiés de guerre ». Elle remarque qu’il y a quantité de pays en guerre et qu’adopter ce principe revient à augmenter le flot des immigrés en France. Chez tous ceux qui, à droite, s’inquiètent de cette vague migratoire considérable, l’argumentation n’est pas nulle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte