Qu’en savez-vous ?  Abonné

Par
Publié le 01/03/2018

1. La rhinite allergique :

a) est due à une hypersensibilité de type I ;

b) fait intervenir les IgG et IgM ;

c) est dite persistante lorsqu’elle est due aux pollens.

2. La rhinite allergique :

a) augmente le risque d’otites moyennes ;

b) augmente le risque de développer un asthme ;

c) guérirait spontanément dans 40 % des cas.

3. La conjonctivite allergique saisonnière :

a) est liée à l’exposition aux pollens ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte