Loi médicament

Quelles conséquences pour le pharmacien ?  Abonné

Publié le 09/01/2012
La loi relative au « renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé » a été adoptée fin décembre par le Parlement. Quelles en sont les conséquences pratiques pour le pharmacien d’officine ? Olivier Lantrès, avocat spécialiste du droit pharmaceutique, a répondu à cette question lors du dernier congrès du groupe PHR.

LA LOI médicament, définitivement adoptée à la fin de l’année 2011, est directement la conséquence de la crise du Mediator, qui avait éclaté un an plus tôt. Prenant l’affaire à bras-le-corps, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a demandé deux rapports à de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), remis en janvier et juin 2011, quatre rapports parlementaires (entre mars et juillet 2011) et organisé les Assises du médicament, dont la synthèse a été publiée en juin 2011. Le pharmacien est peu visé dans ces rapports, contrairement à l’industrie et aux autorités sanitaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte