Attentats de Paris

Quel rôle pour les pharmaciens ?  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 30/11/2015
Deux semaines après les attaques terroristes de Paris, les services de secours et les professionnels de santé dressent un bilan de la prise en charge des victimes.

Le 24 novembre, la réunion à l’ARS du comité départemental de l’aide médicale urgente, de la permanence des soins et des transports sanitaires (CODAMUP-TS) de Paris a vu son ordre du jour bouleversé. L’ensemble des acteurs de l’urgence, (SAMU, pompiers, urgentistes, préfecture…) et des soins, (médecins, dentistes, pharmaciens, représentants de la CPAM et du RSI) tenaient à dresser le bilan des opérations de secours lors des attentats de Paris. L’efficacité du plan blanc ne devait plus être prouvée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte