Que faire ?  Abonné

Publié le 30/08/2010

En cas de suspicion d’empoisonnement, indiquer au centre anti-poison ou au médecin :

- L’heure et la quantité de champignons ingérés ; l’heure d’apparition des premiers symptômes (dès que le délai est supérieur à 6 heures, il est légitime de suspecter une intoxication de type phalloïdienne d’hospitalier la (les) victime(s));

- La chronologie d’apparition des signes cliniques;

- D’éventuelles hallucinations sensorielles ;

- Une transpiration abondante ;

- Des difficultés à uriner ;

- Des troubles neurologiques ou respiratoires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte