Le rôle accru des officinaux

Quand les pharmaciens font la « une » du « Quotidien du médecin »  Abonné

Publié le 26/03/2009

IL FALLAIT s’y attendre, le rôle de plus en plus important pris par les pharmaciens dans le système de soins ne laisse pas indifférents les médecins. Du droit de substitution aux dernières dispositions de la loi Bachelot sur les nouvelles missions des officinaux, ces derniers ont vu leur pouvoir s’agrandir au fil des ans. Une partie du corps médical commence à s’inquiéter de ce « grignotage ». Au point que « le Quotidien du médecin » consacre la « une » de son édition d’hier à ce phénomène.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte