L’irrésistible essor des maisons de santé

Quand le travail interprofessionnel devient la règle  Abonné

Publié le 29/05/2012
Maisons et pôle de santé pluriprofessionnels sont les derniers termes à la mode parmi les professionnels de santé. Si ces structures sont désormais plébiscitées pour favoriser un meilleur suivi des patients et contrer la désertification médicale, elles ne sont pas une totale nouveauté dans le paysage sanitaire. Ce qui change en revanche, c’est leur multiplication rapide ces derniers mois. Moins de 100 en 2010, elles sont plus de 400 maisons en fonctionnement aujourd’hui et plus de 1 000 sont en cours d’élaboration.
Le pharmacien Xavier Viossat, initiateur du projet à Anneyron

Le pharmacien Xavier Viossat, initiateur du projet à Anneyron
Crédit photo : dr

La maison de santé de Saint-Symphorien-de-Lay, dans la Loire

La maison de santé de Saint-Symphorien-de-Lay, dans la Loire
Crédit photo : dr

Le Dr Roland Muzelle, fondateur et coordinateur de la maison de santé à Saint-Symphorien

Le Dr Roland Muzelle, fondateur et coordinateur de la maison de santé à Saint-Symphorien
Crédit photo : dr

Alain Genthon, maire d’Anneyron

Alain Genthon, maire d’Anneyron
Crédit photo : dr

Le Dr Philippe Bismuth, un des porteurs du projet

Le Dr Philippe Bismuth, un des porteurs du projet
Crédit photo : dr

LA LOI FOURCADE (10 août 2011) a apporté un vent frais sur la profession de pharmacien, en lui permettant d’intégrer officiellement les maisons de santé pluriprofessionnelles ou MSP, jusque-là réservées aux professionnels médicaux et auxiliaires médicaux. Réservées ? Oui et non, car ce n’est que lorsque les professionnels de santé, travaillant sur un même lieu et autour de projets de santé communs, veulent bénéficier de financements de l’État qu’ils doivent suivre un cahier des charges strict et ainsi décrocher une reconnaissance officielle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte