Le projet de loi de finances 2011

Quand le « rabot fiscal » rabote aussi votre épargne  Abonné

Publié le 21/10/2010
La forte médiatisation du «?coup de rabot?» sur les niches fiscales décidé par Bercy aura passé sous silence un autre élément du projet de loi de finances pour 2011 : l’alourdissement général de la fiscalité de l’épargne. 1 % de plus ici, 230 euros là : à première vue, les sommes ne paraissent pas importantes. Sauf que mises bout à bout, elles finissent par peser sur le patrimoine des épargnants. Revue de détail des placements qui seront touchés.
Christine Lagarde et François Baroin ont présenté un projet de loi de finances contesté

Christine Lagarde et François Baroin ont présenté un projet de loi de finances contesté
Crédit photo : AFP

Bien entendu, il ne s’agit pour le moment que d’un projet. Pour autant, sauf retour en arrière surprise, le projet de loi de finances pour 2011 dessine les contours de ce qui devrait être les nouvelles règles du jeu à compter du 1er janvier 2011. Et parmi elles, une hausse de la fiscalité de l’épargne et des placements.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte