Hollande va vite

Promesses tenues, difficultés accrues  Abonné

Publié le 21/05/2012
La nomination du gouvernement Ayrault, la passation des pouvoirs, le travail fiévreux des nouveaux ministres, tout montre que le président Hollande s’efforce de ne pas perdre de temps, d’aller vite et d’offrir à ses concitoyens une sorte de soulagement avant les législatives. En commençant par tenir ses promesses, il veut donner l’impression du changement. Son ambition augmente le poids de sa tâche.

Crédit photo : S. toubon

M. HOLLANDE a fort bien compris que, état de grâce ou pas, c’est au tout début de son mandat qu’un président de la République imprime sa marque. Qu’il s’agisse de la diminution des salaires de ses ministres, de l’allocation de rentrée aux familles, de sa décision d’évacuer nos troupes d’Afghanistan au plus tard à la fin de l’année de la renégociation du pacte de stabilité européen ou de la parité hommes-femmes, exécutée au millimètre au sein du gouvernement, il n’a pas bougé d’un fil.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte