Projet de loi pour l’enseignement supérieur : les étudiants s’inquiètent

Publié le 30/05/2013

Le projet de loi pour l’enseignement supérieur et la recherche inquiète les étudiants en pharmacie. La réforme de la première année commune des études de santé (PACES), prévue par le texte adopté mardi par les députés, ne va pas dans le bon sens, selon eux. « En permettant des expérimentations, la loi risque d’entraîner le sacrifice de six promotions de futurs pharmaciens, explique ainsi l’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF). Celle-ci provoquera de fortes disparités locales puisqu’une même faculté de pharmacie pourra accueillir des étudiants issus de PACES et d’autres issus d’une expérimentation en ayant un socle de connaissance totalement différent. Enfin, ce sont les propositions d’expérimentations elles-mêmes qui sont alarmantes pour les études de pharmacie. »

Quotipharm.com, le 30/05/2013

Source : lequotidiendupharmacien.fr