Prix des nutriments : désaccord syndical

Publié le 05/03/2010

L’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) vient de conclure une convention avec le comité économique des produits de santé (CEPS) concernant la mise en place de prix limites de vente (PLV) à des nutriments pour supplémentation orale destinés aux adultes. Or, cette convention ne prévoit pas l’instauration de prix de cession (prix maximal HT au distributeur), dénonce la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), qui a refusé de la signer et demande aujourd’hui au CEPS de la dénoncer. De son côté, l’USPO assure que le CEPS est prêt à instaurer des prix de cession chaque fois que cela sera nécessaire. « Nous avons déjà signalé deux cas de vente à perte », indique Gilles Bonnefond, président délégué de l’USPO, qui a demandé la tenue, en urgence, d’une réunion avec les fabricants dès aujourd’hui afin de corriger le tir.

Quotipharm.com, le 05/03/2010

Source : lequotidiendupharmacien.fr