La HAS met à jour ses recommandations

Prévenir les déformations crâniennes positionnelles  Abonné

Publié le 09/03/2020
Coucher le nourrisson sur le dos, sur un matelas ferme pour lui permettre de bouger, sans l’immobiliser dans un cale-tête ou un cale-bébé et sans obstruer son champ visuel par un tour de lit. Ce sont les nouvelles recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS) qui visent à prévenir les plagiocéphalies et les déformations crâniennes positionnelles (DCP).

Saisie en 2017 par l’association Le LIEN, relayant les inquiétudes de parents sur une sous-estimation du nombre de cas, la HAS, avec le Conseil national professionnel (CNP) de pédiatrie, rappelle d’abord l’importance du couchage dorsal en prévention de la mort inattendue du nourrisson (MIN). Émise dans les années 1990, cette recommandation a permis « de diviser par 4 la mortalité infantile », insiste le Pr Hugues Patural, pédiatre néonataliste au CHU de Saint-Étienne et membre du CNP Pédiatrie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte