Pascal Louis,

Président du CNGPO*  Abonné

Publié le 10/10/2011
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Les plateformes d’achat des groupements se sont particulièrement déployées avec le droit de substitution du pharmacien en 1999. Comment les groupements se sont-ils imposés sur ce segment de marché ?

PASCAL LOUIS. - Les groupements se sont imposés sur ce segment de marché grâce à leur capacité à négocier les achats. Mais surtout ils ont su expliquer aux pharmaciens l’intérêt de la substitution et insuffler à leurs adhérents l’envie de la pratiquer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte