Régime de base et régime complémentaire

Prendre sa retraite au bon moment  Abonné

Publié le 30/04/2012
Pour plusieurs raisons, qui tiennent à la fois aux nouvelles contraintes imposées par la loi et aux spécificités de l’exercice officinal, les pharmaciens partent et vont partir à la retraite un peu plus tardivement que par le passé. Mais à quel moment peut-on partir en obtenant une retraite complète ? Que faut-il faire pour optimiser sa pension ? Réponses avec les experts de la Caisse d’assurance-vieillesse des pharmaciens, que « le Quotidien » a interrogés.
Mettre tous les atouts de son côté

Mettre tous les atouts de son côté
Crédit photo : AFP

LA RÉFORME des retraites, adoptée à la fin de l’année 2010 par la loi Woerth, a prévu un relèvement progressif de l’âge légal de départ à la retraite, ainsi que de l’âge d’attribution du taux plein, c’est-à-dire de l’âge auquel un assuré peut percevoir sa retraite de base sans décote, quelle que soit la durée d’assurance, tous régimes confondus. Il était ainsi prévu que l’âge légal de départ à la retraite, fixé jusque-là à 60 ans, soit porté à 62 ans en 2018, c’est-à-dire pour les assurés nés à partir du 1er janvier 1956.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte