« Journée morte »

Poursuite des pétitions  Abonné

Publié le 04/10/2010

L’UNION nationale des pharmacies de France (UNPF), qui avait lancé l’opération « journée morte » le 28 septembre pour alerter l’opinion sur la dégradation du système de santé et la prise en charge des médicaments, poursuit le mouvement en demandant aux pharmaciens de faire signer des pétitions aux patients. Ces pétitions devront être retournées au syndicat avant le 8 octobre (UNPF, 57 rue Spontini, 75116 Paris ; fax : 01.47.04.70.15)


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2778