Le scandale Dieudonné

Pourquoi Valls a raison  Abonné

Publié le 13/01/2014
Tout a été dit sur Dieudonné et ses spectacles qui sont en réalité des meetings néonazis aveuglés par une haine antisémite à la fois irrationnelle et irrépressible. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a engagé une procédure judiciaire contre celui qui se présente comme un humoriste mais qui s’acharne surtout à accumuler des propos racistes et révisionnistes. L’engagement de M. Valls est pourtant abondamment critiqué à gauche, à droite et au centre. Mais c’est lui qui a raison.

CELA FAIT DIX ANS que Dieudonné tombe sous le coup de la loi Gayssot de 1990 contre l’antisémitisme. Et cela fait dix ans que rien n’est fait sérieusement pour le réprimer. Il a récemment regretté que Patrick Cohen, journaliste à France Inter, ne subisse pas le sort que les chambres gaz réservaient autrefois aux juifs. M. Valls a jugé – et comment ne pas être d’accord avec lui ?, qu’il fallait en finir. Il a donc rédigé une circulaire interdisant les spectacles de Dieudonné. Le tribunal administratif a maintenu le spectacle de Nantes, mais le Conseil d’État a décidé l’interdiction. M.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte