Pourquoi les pharmaciens doivent pouvoir vacciner  Abonné

Publié le 31/10/2016

Nicolas Bouzou a des visions pour la vaccination, « ce geste profondément humain ». Pourquoi ne pas le confier au pharmacien, alors qu’il apparaît aujourd'hui comme inintéressant pour le médecin, mal rémunéré et frustré par cet acte pour lequel ses compétences sont surdimensionnées ? Pourquoi ne pas inciter les patients à se rendre à l’officine plutôt que d’attendre deux semaines pour obtenir un rendez-vous chez leur médecin surchargé, au risque de contracter grippe ou gastro dans la salle d’attente ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte