Pourquoi l’activité des officines est en baisse  Abonné

Publié le 19/09/2013
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Votre dernière enquête statistique sur les officines montre une régression de l’activité en 2012. Quelles en sont, selon vous, les raisons ?

PHILIPPE BECKER.- L’année 2012 est une année de rupture. Pour la première fois, nous observons en effet, et nous ne sommes pas les seuls, une baisse en moyenne du chiffre d’affaires sur la population que nous suivons depuis de nombreuses années.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte