Philippe Becker et Christian Nouvel de Fiducial incitent les titulaires à s’approprier les indicateurs de gestion de l’officine et à en assurer un suivi régulier.

Pourquoi il faut s’auto-analyser  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 20/02/2020
La gestion d’une officine nécessite une part d’introspection quotidienne de la part du titulaire à l’aide de l’analyse constante des données financières et managériales. Cette auto-analyse, qui ne fait pas l’économie du conseil de l’expert-comptable, permet au pharmacien, chef d’entreprise, de maîtriser en temps réel les paramètres de l’économie officinale.

Le Quotidien du pharmacien. - L’un des chapitres de votre « Nouvelle édition du guide de gestion de l’officine »* aborde la question de l’auto-analyse. Qu’entendez-vous par cela ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte