La campagne pour la présidentielle est lancée

Pour François Hollande, « la santé doit être considérée comme un investissement »  Abonné

Publié le 24/10/2011
Sorti vainqueur des primaires citoyennes organisées par le parti socialiste, avec 56,6 % des suffrages, François Hollande peut maintenant partir à la conquête de l’Élysée. Si dans sept mois il devait être porté par les Français à la fonction suprême, quelle politique de santé mènerait-il ?
Le vainqueur des primaires socialistes dénonce la maltraitance du système de soins

Le vainqueur des primaires socialistes dénonce la maltraitance du système de soins

« MON PROJET de santé, c’est un projet de progrès, de raison, de science, de solidarité et de respect pour les malades comme pour les professionnels », expliquait François Hollande il y a quelques semaines, lors d’une visite à l’Institut Gustave-Roussy de Villejuif. Particulièrement dur contre les actions engagées jusqu’à présent par Nicolas Sarkozy en la matière, le candidat PS à l’élection présidentielle prône la « rupture » avec cette politique qu’il n’hésite pas à qualifier de « maltraitance du système de soins ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte