La pharmacie rurale a encore de l’avenir

Pour Aurélien Meunier, le bonheur est au village  Abonné

Publié le 23/02/2012
Morose, l’installation en milieu rural ? Pas du tout, affirme ce jeune confrère, bien dans ses baskets et son officine, affirmant et prouvant que l’on peut réussir dans la France la plus profonde. Portrait optimiste d’un pharmacien aux champs.
Ce jeune confrère de Haute-Loire poursuit la tradition familiale

Ce jeune confrère de Haute-Loire poursuit la tradition familiale
Crédit photo : dr

« JE POURSUIS la tradition familiale, installé dans une officine créée par mon grand-père, suivi par ma mère, au cœur d’un bourg de la Haute-Loire. » Aurélien Meunier, 30 ans, affiche avec bonheur son art de vivre dans la trace de ses ancêtres, exploitant sa pharmacie de Saint-Florine (3 500 habitants sur la commune).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte