Plongée au cœur de l’humain

Portrait de Grégory Debuigne, de la pharmacie à l’établissement pour personnes âgées  Abonné

Publié le 30/04/2015
Grégory Debuigne a lâché sa pharmacie du Vieux-Lille pour reprendre la direction de l’EHPAD qu’il avait fondé un an auparavant. Comme sa terre du Nord, l’officine reste son autre attache, riche en compétences humaines qu’il met à profit chaque jour dans sa nouvelle fonction.

« BONJOUR Madame Degroote ! Comment allez-vous Monsieur Verhaeghe ? », la main se tend, tapote une épaule avec réconfort, pousse un fauteuil coincé dans la porte de l’ascenseur. Grégory Debuigne va et vient entre les trois étages du « Jardin des Sens », l’EHPAD qu’il a ouvert à Linselles, dans le Nord.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte