Officines à deux vitesses

Polémique en Allemagne sur les « pharmacies light »  Abonné

Publié le 24/11/2011
Toutes les pharmacies doivent-elles offrir les mêmes services et les mêmes prestations à leurs clients, ou peut-on autoriser la création de pharmacies secondaires, qui se contenteraient de délivrer les médicaments les plus courants ? La question agite la profession depuis plusieurs mois, mais les représentants officiels des pharmaciens rejettent catégoriquement ce qu’ils appellent avec mépris des « pharmacies light ».

LA POLÉMIQUE est née d’une réforme du code d’exercice professionnel des pharmaciens, texte juridique qui fixe très précisément les compétences, les attributions et les missions des pharmacies, et dont la version actuelle date de 1995. Depuis, beaucoup de choses ont changé dans le monde de la pharmacie, ce qui a poussé le ministère allemand de la Santé à préparer une refonte du code, en concertation avec la profession.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte