L’Allemagne s’interroge sur la fiabilité de certaines études

Polémique autour des clients mystères  Abonné

Publié le 05/03/2015
Alors que les associations de consommateurs publient des enquêtes souvent incendiaires sur le rôle de conseil des pharmaciens, réalisées avec l’aide de « clients mystères », les mêmes enquêtes, lorsqu’elles sont commandées par la profession, arrivent à des conclusions souvent très différentes : difficile de ne pas s’interroger, dans ces conditions, sur la fiabilité même de ce type d’études.

IL Y A QUELQUES JOURS, une association régionale de consommateurs publiait une enquête effectuée dans 50 pharmacies du land de Rhénanie du Nord Westphalie : des clients mystères y ont demandé trois boîtes de 20 comprimés de Thomapyrin, un antalgique sans ordonnance associant aspirine, paracétamol et caféine, très populaire en Allemagne. Un tel volume nécessite, normalement, un interrogatoire de la part du pharmacien. Or, selon l’association, seulement 11 pharmaciens se sont inquiétés des raisons d’une telle demande, et, parmi eux, cinq ont refusé d’en vendre autant en une seule fois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte