Les coûts cachés du tiers payant

Plus de 13 000 euros par an selon l'USPO  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 30/01/2017
Les négociations pour une nouvelle convention avec l’assurance-maladie démarreront le 22 février. Mais déjà, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) met sur la table le dossier de la gestion du tiers payant. Pour le syndicat, la pratique coûte en temps et en argent aux officinaux.
ùùù

ùùù
Crédit photo : phanie

Le constat de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) est sans appel : la gestion du tiers payant par les pharmaciens est chronophage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte