Victimes du terrorisme

Plus d’avance sur frais à partir de 2017  Abonné

Par
Publié le 07/07/2016

À partir de l’année prochaine, les victimes du terrorisme n'auront plus à engager de frais pour leurs soins. Les frais de santé seront directement pris en charge. Cette gratuité réelle, mise en place par le secrétariat d’État chargé de l’Aide aux victimes et le ministère de la Santé, s’applique à l’ensemble des coûts de santé, y compris les dépassements d’honoraires et l’appareillage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte