PLFSS pour 2012 : les bons et les mauvais points

Publié le 23/09/2011

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2012 mélange du bon et du mauvais pour l’officine, selon les syndicats de pharmaciens. Du bon, avec l’inscription dans ce PLFSS de la révision du mode de rémunération des officinaux. « Au terme des négociations qui seront conduites avec la CNAM-TS dans le cadre de la convention pharmaceutique, la pharmacie d’officine pourra tabler sur une nouvelle assise professionnelle et économique, garante de la pérennité du réseau officinal », se félicite la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Du mauvais, avec de nouvelles mesures (baisses de prix, déremboursements) touchant le poste médicament à hauteur de 770 millions d’euros et, donc, la marge des pharmaciens. « Cela représente au moins 150 millions d’euros de perte de marge pour l’officine », évalue Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Les baisses de prix et autres déremboursements passent également très mal du côté des industriels qui s’estiment « collectivement et injustement sanctionnés ».

Quotipharm.com, le 23/09/2011

Source : lequotidiendupharmacien.fr