PLFSS 2012 : des mesures insuffisantes pour le générique

Publié le 16/12/2011

L’association GEMME (Générique même médicament) déplore des mesures insuffisantes en faveur du générique dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2012. Son premier regret concerne le rejet de la mesure obligeant le prescripteur à justifier, auprès du médecin-conseil, les raisons de l’utilisation de la mention « non substituable ». Selon l’association, cette mention « utilisée sans référence aux règles législatives et réglementaires, constitue un frein à la substitution » et « pénalise très durement les pharmacies d’officine, les laboratoires de médicaments génériques et les économies collectives ». C’est pourquoi le GEMME demande un moratoire des mesures concernant la mise sous TFR des spécialités de plus de 36 mois dont la substitution reste inférieure à 80 %. Les génériqueurs regrettent également que la proposition de faire entrer les spécialités utilisées dans l’asthme dans le répertoire ait été exclue. Néanmoins, ils saluent l’entrée au répertoire des spécialités dont le principe actif est d’origine végétale ou minérale et qui présentent la même composition quantitative en principe actif que la spécialité de référence et une activité thérapeutique identique.

Quotipharm.com, le 16/12/2011

Source : lequotidiendupharmacien.fr