Humeur

Plan B  Abonné

Par
Publié le 09/03/2017

Il s'agit sans doute de l'expression la plus utilisée en politique : il n'y a pas de plan B. On nous l'a dit sur tous les tons et, chaque fois que le candidat était sommé par ses meilleurs amis de se retirer, il répondait imperturbablement : il n'y a pas de plan B. Formule magique qui, à quatre reprises, fit rentrer dans le rang tous les esprits rebelles. Un peu comme si, pour un plan B, il fallait un nom commençant par la même lettre. B comme qui ? Le peuple éclatait de rire. En réalité, il pensait plutôt à un plan J, comme qui vous savez.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte