Philippe Gaertner : « j’aime parler alsacien avec mes patients ! »  Abonné

Publié le 23/01/2014

Installé à Boofzheim, petit village des bords du Rhin à vingt-cinq kilomètres de Strasbourg, Philippe Gaertner* parle régulièrement l’alsacien avec un bon quart de ses clients… et s’en sert même pour réaliser des entretiens pharmaceutiques avec certains d’entre eux. « Accueillir la clientèle qui le souhaite en alsacien, c’est la mettre à l’aise et faciliter le dialogue », explique le pharmacien qui n’a pourtant appris le dialecte qu’une fois installé à l’officine, car sa famille ne le pratiquait pas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte