Une délégation de pharmaciens français invitée à Stockholm

Pharmacies en Suède : le grand chambardement de la privatisation  Abonné

Publié le 21/12/2009
Appartenant toutes à l’État depuis 1971, les 916 pharmacies suédoises sont en cours de privatisation depuis juillet dernier, et fonctionneront dès 2010 sous forme de chaînes ou d’officines indépendantes. En se séparant de ses pharmacies, l’État suédois se plie à une injonction de l’Union européenne, mais espère aussi améliorer le fonctionnement et l’accessibilité des pharmacies, avec une stratégie qui laisse toutefois de nombreux pharmaciens dubitatifs.

LA PRIVATISATION des pharmacies, regroupées jusque-là au sein de la chaîne d’État Apoteket, constitue l’un des événements majeurs survenus dans le monde des pharmacies en Europe ces dernières années. Dès 2004, en effet, l’Union européenne a sommé la Suède de démanteler ses différentes sociétés d’État monopolistiques, en contradiction totale avec les règles de concurrence et de commerce en vigueur dans l’Union. Deux ans plus tard, le nouveau gouvernement suédois se pliait à cette injonction et décidait de vendre un certain nombre de sociétés d’État, dont les pharmacies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte