Désertification rurale

Pharmacien recherche prescripteur désespérément  Abonné

Publié le 17/12/2009
Il n’y a pas que les patients et les élus qui sont à la recherche de médecins généralistes en milieu rural. Les pharmacies, privées de leurs confrères, font elles aussi les frais de cette absence. Exemple, chiffre à l’appui, avec Monique Duhau, installée en Charente.
" Vivement que ce médecin arrive »

" Vivement que ce médecin arrive »
Crédit photo : dr

MONIQUE DUHAU, titulaire de l’officine de Brossac, une commune de 580 habitants dans un canton qui en compte 2 500, se félicite du résultat de sa démarche auprès du premier élu. Dépourvu de médecin généraliste depuis plus d’un an, touché de plein fouet par le syndrome de la désertification, le petit village charentais – 40 km à l’ouest d’Angoulême – et ses habitants ne sont pas les seuls à souffrir de cette vacance. « En milieu rural, sans prescripteur à proximité, quel est le rôle d’une officine ? », s’interroge Monique Duhau.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte