Un double exercice légal de l’autre côté des Alpes

Pharmacien et grossiste : des dérives à l’italienne  Abonné

Publié le 21/05/2015
Pharmacien et grossiste ? Impensable en France, tout à fait légal en Italie en vertu de la loi 248/2006 qui a éliminé le concept d’incompatibilité entre le titulaire d’une officine et le distributeur ou grossiste en médicaments. Mais certaines dérives sont pointées du doigt et le système pourrait être remis en cause.

L’AUTORISATION d’exercer en toute légalité les deux professions, qui, a priori, sont incompatibles pour des raisons d’éthique, comme l’ont souligné plusieurs juristes interpellées par les détracteurs de la loi 248/2006, est accordée par les régions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte