À WALLY-BEAUCAMP SUR LA CÔTE D’OPALE

Pharmacien cherche médecin, désespérément  Abonné

Publié le 03/09/2012
Wailly-Beaucamp, c’est la campagne à quinze minutes de la côte d’Opale et à cinq minutes d’un golf. Dans ce gros village où la population a augmenté de 25 % en douze ans, la moitié des 1 000 habitants ont moins de quarante-cinq ans. Et pourtant, le pharmacien est toujours à la recherche d’un médecin. Récit.
Simon Cazin et son équipe espèrent que leurs efforts seront récompensés

Simon Cazin et son équipe espèrent que leurs efforts seront récompensés
Crédit photo : dr

SIMON Cazin n’en revient pas : « je me suis installé à Wailly-Beaucamp, il y a douze ans. Jamais, je n’aurais pensé exercer dans un village où il n’y a plus de médecin. J’étais persuadé que nous trouverions un candidat à la reprise ou au moins à une installation ». Le Dr Jean-Michel Demède a fermé la porte de son cabinet fin juin après trente-sept ans d’exercice sans successeur. Paradoxe de l’histoire : cela fait deux siècles que le premier généraliste s’est installé ici et l’officine n’a été créée qu’en 1986, grâce aux efforts du maire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte