Pharmacie et réseaux sociaux

Peut-on tout dire sur un groupe Facebook fermé ?  Abonné

Par
Publié le 13/01/2020
Cette question est particulièrement prégnante avec l’affaire « Le Divan des médecins » révélée par « L’Obs » dans une enquête publiée le 5 janvier. Parmi les 11 000 professionnels inscrits sur ce groupe Facebook privé, certains se moquent ouvertement de leurs patients et partagent des photos ou des vidéos violant le secret professionnel.

Dans sa description, « Le Divan des médecins » se définit comme un lieu dans lequel « tout ce qui se rapporte à la profession a vocation à être discuté dans ce cadre confraternel, dans le respect de chacun, le respect du secret médical et la confidentialité des publications ». Plutôt le profil d’un groupe d’entraide et de partage entre pairs. En apparence, l’intention est louable. Mais sur les réseaux sociaux, les dérapages sont à portée de clics.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte