Petite histoire des anorexigènes  Abonné

Publié le 14/02/2011

Nous sommes en 1982 et les décrets relatifs à la célèbre loi Talon sont publiés. En pratique, ne peuvent se retrouver dans une même préparation magistrale un diurétique, un psychotrope, un dérivé thyroïdien ou un anorexigène (dont le benfluorex). Mais on retrouve encore dans les préparatoires des pharmacies des prescriptions ordonnant la préparation de deux, trois ou quatre gélules différentes comportant chacune l’une des substances interdites. L’esprit de la loi n’est donc pas respecté et les préparations à base d’anorexigène seront complètement interdites en 1995.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte