Perturbateurs endocriniens : l’Europe appelée à légiférer

Par
Anne-Gaëlle Moulun -
Publié le 27/02/2014

Le député écologiste de l’Hérault, Jean-Louis Roumegas, appelle l’Europe à publier rapidement une nouvelle stratégie de lutte contre les perturbateurs endocriniens. Il détaille ses propositions dans un rapport voté le 25 février par la commission des affaires européenne de l’Assemblée nationale. « Actuellement, la stratégie européenne sur les perturbateurs endocriniens s’est enlisée sous l’influence des lobbies industriels », dénonce-t-il. Accusées d’être responsables de nombreuses maladies chroniques, ces substances sont présentes dans un grand nombre de produits de consommation courante. Pour Jean-Louis Roumegas, les perturbateurs endocriniens sont « à la fois un défi pour la santé publique, mais aussi pour la Sécurité sociale, car ils engendrent des coûts importants ». Rappelant que la France a été le premier pays à interdire le bisphénol A dans les contenants alimentaires, il estime qu’elle doit être « motrice dans le débat européen », tout en adoptant en parallèle une stratégie nationale de lutte contre les perturbateurs endocriniens.


Source : lequotidiendupharmacien.fr