Un affaiblissement dans la représentation de notre profession

Persister dans une guerre des chefs ou s’unir  Abonné

Publié le 04/06/2015

Le respect du pluralisme constitue un principe fondateur de nos sociétés occidentales : la vie démocratique ne peut se passer de débats d’idées qui ne font que la vivifier et le plus souvent la faire progresser. C’est ce qui se passait jusqu’à ces dernières années au sein de notre profession quand nos instances représentatives arrivaient à débattre et à présenter des propositions consensuelles et acceptées par la grande majorité des confrères.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte