Penser au déficit en G6PD  Abonné

Publié le 10/01/2011

- Cause : le déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase, d’origine génétique (sa transmission, sur un mode récessif, étant liée au chromosome X explique que les hommes soient essentiellement atteints), est le déficit enzymatique le plus répandu dans le monde. Il se caractérise par une destruction plus ou moins importante d’érythrocytes faisant suite à l’ingestion (mais d’autres voies que la voie orale peuvent être aussi concernées) de divers médicaments, aliments (surtout les fèves, d’où l’ancienne dénomination de « favisme ») et substances oxydantes en général.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte